Les machines à calculer mécaniques

Les machines à calculer mécaniques

Acteurs cachés de la révolution industrielle

Résumé :

Le calcul est une opération abstraite de l’esprit. Il ne se fait pas sans effort.

Or dès les temps les plus reculés, le calcul était indispensable à la vie sociale pour la comptabilité, l’arpentage des terres, la construction d’ouvrages d’art, et aux savants pour l’astronomie.

De tous temps les hommes se sont donc ingéniés à trouver des instruments pour les aider.

Si de nombreux instruments ont été rapidement imaginés, ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’apparaît la première machine à calculer mécanique.

Il s’en est suivi deux cents ans d’inventions qui étaient avant tout des curiosités de l’esprit.

Il faut attendre le début du XIXe siècle pour voir le développement industriel des machines à calculer mécaniques.

C’est alors une véritable révolution : elle marque l’explosion des capacités de calcul de notre civilisation. L’homme n’avait jusqu’à présent démultiplié par des machines que sa force physique, avec ces nouveaux développements c’est sa capacité de calcul qui est incroyablement augmentée.

Cette révolution rendra possible le développement industriel du monde occidental, et ouvrira la porte au monde de plus en plus informatisé/connecté que nous connaissons aujourd’hui.

Le conférencier :

Claude CARGOU est ingénieur de formation (Institut National Polytechnique de Grenoble, DEA de traitement de l’information). Sa carrière s’est déroulée en France et à l’étranger dans le domaine des systèmes d’information. Claude a occupé plusieurs postes de direction informatique dans la banque et dans l’assurance notamment chez AXA.

Il a accompagné la diffusion des premiers ordinateurs et a été très actif dans la vulgarisation des techniques informatiques. Il fut notamment Président du CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) qui regroupe toutes les plus grandes directions informatiques en vue de diffuser une culture numérique.

Imprégné par le monde de l’électronique et de l’informatique, Claude s’est intéressé au « monde d’avant ». Comment pouvait-on calculer efficacement avant l’apparition du transistor en 1947 ?

Il achète sa première machine à calculer mécanique en 1975 et, depuis, il développe avec son épouse une collection de plus de cinq cent machines. Il a réalisé sous l’égide de l’IREM de Brest une exposition de 5 mois sur le thème de « la multiplication par la mécanique ».

Eléments de communication

Affiche : Cliquez ici

Flyer A4 : Cliquez ici

Flyer A5 : Cliquez ici

Le dessin de Michel Urien

L’affiche: