Jérémy Gobé

Artiste français né à Cambrai en 1986, Jérémy Gobé vit et travaille à Paris.

Son travail se place au cœur des enjeux de notre époque.

Sa pratique artistique traduit une vision d’un art « dans la vie » connecté avec la société.

Il se pose la question du travail et du geste répété, épanouissant ou réducteur…

Il évoque la question des usines abandonnées qui laissent des ouvriers sans ouvrages et des matières sans ouvriers, des objets sans usage et des ouvrages non façonnés.

Au fil de ses expositions, en France et à l’international, sa démarche artistique est devenue semblable à celle d’un scientifique, lequel, à partir d’un protocole expérimental, trace le chemin de la découverte. Il crée instinctivement des formes hybrides, des « parasites » artistiques, artefacts témoins de ses rencontres, explorant les liens entre art, industrie, science et nature.

Résidence à la Galerie du Dourven

« Touché par la beauté des récifs coralliens, je questionne les enjeux environnementaux via le projet Corail Restauration.

Ce projet conjugue la bioéthique, la sculpture et la création numérique afin de continuer artificiellement l’expansion naturelle de coraux morts. Pour la Galerie du Dourven, je poursuis ce travail d’expérimentation biologique marine. J’aimerais réaliser des sculptures en béton biologique à travers lesquelles j’aspire à réunir la théorie des formes de Platon et l’art écologique.

Ces sculptures seront alors biologisées tout au long de l’exposition en les plongeant au sein d’un écosystème marin reconstitué à cette occasion. »

Jérémy Gobé

Jérémy Gobe